Aye, les guidounes?

Selon Catherine Deneuve et Sophie Durocher et quelques autres femmes, il faudrait laisser le droit aux hommes « d’importuner »… car elles, elles aiment ça.

Je serai brève, car je n’ai pas de temps à perdre.

Probablement que mesdames, si occupées à prendre plaisir à se faire “importuner”, elles n’ont pas eu le temps de lire le dictionnaire des synonymes. Alors par générosité, voici ce que dit le dictionnaire des synonymes et antonymes de Dupuis et Légaré des éditions Fides :

Importuner : I. Agacer, assommer, contrarier, déranger, empoisonner (fam.), ennuyer, excéder, fatiguer, gêner, harceler, impatienter, obséder, tanner (fam.), tracasser II. (Ch.) Déplaire, incommoder, indisposer, peser.

 

 

Moi, après avoir été OBLIGÉE de me rendre au palais de justice à trois reprises à date pour trois “importuns” différents, ainsi que d’avoir passé mes courtes vacances de Noël à préparer encore une plainte pour la Sûreté du Québec afin de dénoncer un autre de ces « importuns », ce n’est pas dans un tel monde que je veux vivre.

Lorsqu’on lit les antonymes, c’est encore plus enrichissant : I. Accommoder, aider, amuser, charmer, distraire, divertir, égayer, récréer, réjouir. II. Laisser en repos, plaire.

Ça, c’est le monde dans lequel j’aimerais vivre.

Bien oui, il y aura toujours des femmes qui aiment le diable, qui aiment même se faire attacher après un lit les yeux bandés, ou gagner leur vie à racoler sur la rue St-Catherine, ou bien en jouant dans des films pornos. C’est leur droit!

Sauf que moi, est-ce que j’ai également LE DROIT de VIVRE EN PAIX lorsque je fais mon épicerie, ou bien si je fais appel à un sénateur du Canada?

Bon sang. Qui aimerait que sa propre fille ou son garçon se fasse “importuner” sexuellement ?????????

Pas moi.

Posted by on January 11th, 2018

6 Comments

  1. François D says:

    .
    Catherine Deneuve a 75 ans maintenant… Est-ce qu’elle s’ennuie? Quand à Sophie Durocher, je suis vraiment surpris de sa position puisqu’elle prend souvent position pour les victimes.
    .
    Bien vu, “importuner”, c’est synonyme de “harceler”… j’ai honte pour tous ces hommes, et je suis triste pour les femmes qui les encouragent… vraiment désolant.

  2. Luc M says:

    .
    Oui, on est dus pour une bonne discussion publique sur ce qui se fait ou ne se fait pas.
    .
    Moi je me demande… pourquoi les hommes ont besoin d’embêter les femmes? Pourquoi ne sont-ils pas assez INTELLIGEANTS pour les faire rire, devenir amis, poser des questions respectueuses, pour leur plaire?
    .
    Quand on a besoin d’importuner une femme, c’est parce qu’on a besoin d’apprendre à se faire remettre à sa place.
    .
    Continuez de nous éduquer Mesdames, on a besoin de vous!

  3. Catherine L. says:

    .
    Moi je n’aime ni me faire importuner, ni que mes enfants se feraient importuner sexuellement.
    .
    Je trouve que certaines femmes encouragent les hommes à agir ainsi… et elles sont tout aussi coupables qu’eux aux problèmes que ça cause à notre société! Combien ça nous coute chaque année en système judiciaire? Combien de vies brisées? Aucun sens que Sophie Durocher raisonne ainsi. Je ne l’aime plus!

  4. Patrick T.L. says:

    .
    Des femmes qui encouragent les hommes à les importuner? Bon choix de titre!
    .
    Oui, il y a moyen de plaire aux femmes sans les importuner. Et même pas besoin d’être beau physiquement… faut juste être beau dans sa tête…

  5. Fanny LC says:

    .
    Non mais… Est-ce qu’il y a vraiment des femmes qui aiment ça se faire importuner? Je suis tombée à la renverse quand j’ai entendu parler de cette lettre pour aider les hommes…
    .
    Pourquoi les hommes auraient besoin de l’aide de 100 femmes? Ne sont-ils pas capable eux-même de justifier leur harcèlement?
    .
    Sophie Durocher vient de tomber bien bas. Catherine Deneuve, elle est d’une autre époque, de celle ou les femmes n’avaient pas le choix, et qui en viennent à aimer la personne qui les tient prisonnière…
    .
    C’est assez! C’est assez! C’est assez! Qu’on ait déjà subi des crimes ou non, c’est assez!!!!!

  6. Christine Maloney says:

    «Un porc, tu nais ?»

    Les hommes ainsi que les femmes que je cotois sont écœurés par cette vision rétrograde de la virilité.

    Mon fils sera, je l’espère, un homme libre. Libre, non pas d’importuner, mais libre de se définir autrement que comme un prédateur habité par des pulsions incontrôlables. Un homme qui sait séduire par les mille façons merveilleuses qu’ont les hommes équilibrés de nous séduire.

    Leïla Sliman

Leave a Reply