Le cri du cœur ADN

 

update 14 avril 2015 / 8h44

Notre précieux ADN, un message de vie!

C’est un défi unique… réservé aux victimes d’actes criminels, ainsi qu’à toutes les familles de personnes assassinées ou disparues, sans oublier leurs amis ou supporteurs, pour marquer la 10e semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels qui se tiendra du 19 au 25 avril 2015.

Cependant, je vous invite à relever ce défi même avant et bien après la semaine nationale de sensibilisation, puisque bien évidemment, ce n’est pas en 7 jours à peine que nous pouvons briser les barrières du silence, surtout quand on sait que les criminels eux, agressent et assassinent nos enfants à longueur d’année, depuis la nuit des temps…

Saviez-vous que les personnes assassinées ou disparues possèdent une partie du même ADN que leur famille dans leur sang? Voici une image de cet ADN si précieux, comme une échelle à l’infini!

ADN

 

Pourquoi ce défi?

Je suis moi-même une victime d’un bourreau d’enfants, handicapée à vie, mais également une victime de notre système judiciaire insensé. J’ai donc créé la pétition => “Justice pour les enfants agressés et assassinés” qui a recueilli à date plus de 48 950 signataires.

Comme on pouvait s’en douter, cette pétition est présentement perçue comme une “menace” par certains…  et malheureusement, plusieurs  adorateurs des droits des criminels possèdent un pouvoir médiatique énorme qu’ils utilisent au détriment des droits fondamentaux des victimes et de leurs familles…

Deux preuves accablantes à lire et entendre: 

=> La Presse; chroniqueur au sens moral douteux…

=> Cholette (radio) ridiculise deux enfants assassinés!!!!

Je crois en la liberté d’expression “Je suis Charlie”. Ces chroniqueurs et animateurs ont “le droit” de nous mépriser. Mais je crois aussi que nous avons également le droit de riposter brillamment, donc en nous exprimant pacifiquement, afin de tenter de les sensibiliser à la cause des victimes d’actes criminels et des familles de personnes assassinées ou disparues, dans une action respectueuse, remplie de sens et de vérité.

 

défi adn 2

 

Certains chroniqueurs et animateurs ne se rendent pas compte que les histoires des enfants agressés, assassinés et disparues sont biens réelles! Il en parlent avec mépris, comme si c’était un jeu superficiel qui ne les concerne pas… Une mini goutte de notre ADN pour leur rappeler que plusieurs enfants victimes déversent tout leur sang chaque année dans des souffrances et des tortures inimaginables, et que l’aveuglement volontaire, c’est totalement inacceptable, voir même criminel!

 

Le défi “Cri du cœur ADN”

Le défi est le suivant et j’ai pris soin de le relever tout d’abord pour vous démontrer qu’il est tout à fait réalisable :

1) Découpez un petit bout de papier mouchoir blanc d’environ 2 par 3 pouces.

2) Prélevez une petite goutte de votre ADN; le principe est bien connu des diabétiques; désinfectez le bout d’une petite aiguille, serrez bien fort le bout d’un de vos doigts, et piquez le avec l’aiguille. Ensuite, serrez votre doigt, et lorsqu’une petite goutte de sang apparaît, appuyez votre doigt sur le papier mouchoir blanc.

3) Insérez votre relique ADN dans un petit étui plastique, que l’on peut trouver facilement dans tous les magasins dollorama, dans la section de book scraping, d’une dimension d’environ 3 par 5 pouces.

4) Dans une lettre, au tout début, spécifiez clairement que vous relevez le défi “Cri du cœur ADN pour la semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels”.

Résumez les grandes lignes de votre histoire en tant que victime d’actes criminels ou celle de la personne assassinée ou disparue qui vous a été outrageusement volée.

Si vous êtes un ami ou supporteur, expliquez pourquoi vous ne voudriez pas vous-même devenir une victime d’actes criminels, ou qu’un de vos proches soit assassiné ou porté disparu.

5) Brochez votre précieuse relique à votre lettre.

Définitions; RELIQUE: “Ce qui reste du corps d’un saint personnage, ou d’un objet relatif à son histoire, conservé dans un dessein de vénération” SAINT: (au 4e degré de sens) “Qui mène une vie exemplaire sur le plan moral” VÉNÉRATION: “Respect et admiration que l’on a pour quelqu’un”

6) Envoyez le tout à une des adresses suivantes de votre choix:

  • Roch Cholette, Radio 104,7 fm Outaouais / 150, rue Edmonton, Gatineau, Québec, Canada J8Y 3S6
  • Yves Boisvert, La Presse / 7, rue Saint-Jacques, Montréal, Québec, Canada, H2Y 1K9

AVERTISSEMENTS: Réservé aux personnes de 16 ans et plus. Ne débordez pas de ce cadre respectueux et pacifique, sinon, vous seul en assumerez les conséquences. Sans préjudice.

 

Voici en photo mon propre défi “Cri du cœur ADN” que j’enverrai aux deux adresses ci-haut, donc oui, je me suis piquée deux fois plutôt qu’une! En fait, puisque je désirais conserver cette “relique” en souvenir, j’ai accepté de verser une mini goutte de mon sang trois fois!

ADN Sylvia

 

Un immense MERCI à tous les participants!

Je crois que chaque histoire de chaque être humain digne de ce nom, ainsi que de toutes les victimes et leur famille, peuvent parvenir à faire évoluer dans le bon sens notre système judiciaire et l’ensemble de notre société. C’est une bataille qui nous incombe, même si nous portons déjà sur nos épaules un poids bien trop lourd et injuste… relevons ce cri du cœur tous ensemble!

Merci infiniment à tous les participants, bien à vous, Sylvia Ribeyro xoxox

 

Voici les deux lettres que j’envoie en date du 14 avril 2015 par courrier recommandé, vous pouvez vous en servir comme exemple si vous le désirez!

 

Lettre ChnolettePapineauville, le 14 avril 2015

À monsieur Roch Cholette / Radio 104,7 fm Outaouais150, rue Edmonton, Gatineau, Québec, Canada J8Y 3S6

Objet : Dans le cadre de la 10e semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels qui se tient du 19 au 25 avril 2015 (http://www.semainedesvictimes.gc.ca/accueil-home.html) 

Je participe au « Cri du cœur ADN » (http://www.sylviaribeyro.com/le-cri-du-coeur-adn)

Cher monsieur Roch Chnolette, Je suis une victime d’un bourreau d’enfant, handicapée à vie. J’ai été secouée à la naissance avec arrêt respiratoire, frappée démesurément toute mon enfance. À 9 ans, j’ai aussi vu ma mère se faire frapper en sang sous mes yeux par mon bourreau. Je n’en dirai pas davantage, sachant trop bien votre mépris envers les enfants agressés et assassinés. Je vous souhaite une très belle fin de journée, Sylvia Ribeyro

 

 

 

 

Lettre Poisvert

Papineauville, le 14 avril 2015

À monsieur Yves Boisvert / Journal La Presse 7, rue Saint-Jacques, Montréal, Québec, Canada, H2Y 1K9

Objet : Dans le cadre de la 10e semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels qui se tient du 19 au 25 avril 2015 (http://www.semainedesvictimes.gc.ca/accueil-home.html)

Je participe au « Cri du cœur ADN » (http://www.sylviaribeyro.com/le-cri-du-coeur-adn)

Cher monsieur Yves Poisvert, Je suis une victime d’un bourreau d’enfant, handicapée à vie. J’ai été secouée à la naissance avec arrêt respiratoire, frappée démesurément toute mon enfance. À 9 ans, j’ai aussi vu ma mère se faire frapper en sang sous mes yeux par mon bourreau. Je n’en dirai pas davantage, sachant trop bien votre mépris envers les enfants agressés et assassinés.  Je vous souhaite une très belle fin de journée, Sylvia Ribeyro

 

 

 

 

Voici notre COUP DE COEUR du Cri du cœur ADN… Mme Annie Parisien a participé de manière MAGISTRALE: “Étant la mère de deux jeunes filles, mon devoir est de les protéger contre ces monstres qui courent encore et toujours trop nos rues. Je ne veux en aucun temps avoir affaire à cette justice qui n’a en ce moment aucune pitié ni respect pour nos enfants, qui seront les adultes de demain.”

Annie 1 Annie 2